La FNCA a communiqué vers les Caisses Régionales au sujet des salariés devant garder un enfant suite à la fermeture d’une école.

La FNCA a précisé plusieurs points pour accompagner les collègues qui auraient des enfants dont l’école est fermée, ou dont l’enfant serait dans l’obligation d’être à domicile car touché par la COVID.

En premier lieu, la FNCA rappelle que si son métier le permet, le collègue peut rester à domicile en télétravail.

Certaines Caisses Régionales demandent au salarié de fournir une attestation qui indique que l’enfant ne peut se rendre en classe. D’autres demandent également une attestation stipulant que le conjoint ne peut recourir lui-même au télétravail. En effet, si le conjoint peut télétravailler, la Caisse Régionale pourra demander de répartir l’absence au travail sur les 2 parents (2 jours l’un, 2 jours l’autre par ex).

Si le télétravail n’est pas possible pour le (la) collègue (métier incompatible comme conseiller accueil par exemple), il (elle) sera placée en « chômage partiel ».

Cependant, la FNCA s’est engagée : la Caisse régionale ne sollicitera pas l’aide de l’Etat. En clair, le (la) collègue percevra 84% de son salaire net (ce taux sera diminué à compter du 1er novembre), mais ce sera à la charge de la Caisse Régionale, et non pas de l’Etat.

A noter toutefois que le protocole vient d’être allégé puisqu’il faudra désormais 3 cas avérés dans une même classe pour que celle-ci soit fermée.