Ordre du jour

Ordre du jour mai 2020

 

Les dossiers sont à disposition des membres ici

Vous souhaitez devenir membre  : sur le site sra-sneca.fr dans la rubrique « espace adhérents » et « s’inscrire » remplir toutes les infos demandées et quelques jours après l’espace sera accessible ; il contient des informations en exclusivité ou en avant-première.

Déclarations SNECA

Démarche de dé-confinement au sein de la CR, dans le cadre de la situation de COVID-19

Le process de dé-confinement sur le mois de mai nous parait cohérent et en phase avec notre préoccupation majeure qui est la santé des salariés

Les mesures de conservation des rideaux baissés, de continuité du télétravail, de l’alternance des équipes, de la prise de RDV dans les cas exceptionnels uniquement, les dispositifs de dispense d’activité pour les collaborateurs en garde d’enfants ou fragiles non équipés en télétravail vont dans ce sens

Quelques points importants restent à éclaircir :

  • Quid de la REC et de la participation/intéressement 2020 pour lesquels nous demandons une neutralisation des impacts COVID
  • Quelle gratification pour les collègues ayant été au front pendant toutes ces semaines

Les élus SNECA donne un avis positif

Coopération CASIHA (Crédit Agricole système d’information et habilitation)

La sécurité du SI est une nécessité primordiale pour l’entreprise .Faire le choix  d’intégrer une coopération pour l’activité CISO peut  nous éviter le risque opérationnel potentiel de faire reposer cette activité essentielle sur les épaules d’une seule et même personne .

Ceci étant , cette coopération risque de nous faire perdre de notre  autonomie pour une activité pourtant très régalienne .  

Par ailleurs,  le cout nous parait très élevé aujourd’hui et nous craignons qu’il n’aille en augmentant  dans les années à venir  .

Le SNECA s’abstient

Modification du dossier projet de fermeture d’agences en période estivale pour l’année 2020

La fermeture de certaines agences en période estivale facilite, à lire le dossier, la prise de congés, le fonctionnement des grappes et l’accueil. Elle est, par ailleurs, indiquée comme une pratique courante pour d’autres Caisses régionales, à court terme, possiblement.

Les élus SNECA pensent qu’une telle pratique à moyen long terme pourrait engendrer des mouvements de fonds de commerce et engendrer à la suite un impact sur les salariés en cas de fermeture définitive de ces petits points de vente.

Ce dispositif de fermeture estivale envoie un signal négatif qui nous met en écart avec certains de nos concurrents et va à l’encontre de notre affichage de présence forte et permanente sur l’ensemble du territoire.

Nous regrettons également la mise en œuvre de dispositifs d’exception qui remettent en cause nos règles normales et habituelles comme le transport des stocks de chéquiers par les managers, la gestion des valeurs réduite ainsi que l’absence de prise en compte des effets induits pour les salariés en repli comme un temps de trajet accru (jusqu’à 25 minutes), des frais supplémentaires (stationnement + carburant).

Pour toutes ces raisons le SNECA s’abstient sur ce dossier.