Droit de réponse

Tract CFDT Petit Casimir n°19 de 12/2020 : « PROCÉDURES D’ENQUÊTE SUR LES CAS DE HARCÈLEMENT MORAL OU SEXUEL. Sur un sujet aussi sensible, la procédures actuelle d’enquête sur le harcèlement sexuel fait et a fait ses preuves. Sur ce constat, pour la CFDT, il nous semble opportun de la dupliquer pour le harcèlement moral. Le SNECA s’oppose pourtant à cette proposition d’organisation. »

La réalité : (cf PV du CSE du 26/11 et du 17/12 à venir)

Pour le SNECA, la participation d’un élu CSE de chaque organisation syndicale lors des enquêtes dans le cadre d’un harcèlement est indispensable pour préserver la plus grande objectivité. La DG a refusé et s’est cantonnée à un seul élu toute Organisation Syndicale confondue. Notre avis négatif porte sur ce point et bien sûr nous sommes demandeurs au traitement de TOUS les cas de harcèlement dans l’entreprise.

 

Tract CFDT Casimir n°318 de 12/2020 : Grève, Prime Covid… : encore une fois la CFDT s’attribue tous les lauriers !!!

La réalité :

  • Grève : ils ne voulaient pas la faire, ils n’ont d’ailleurs jamais souhaité s’associer à l’intersyndicale et finalement, nous le savons, c’est sous la pression de leurs adhérents qu’ils ont appelé à débrayer…. D’ailleurs aucun de leurs élus n’a rencontré la DG ce jour-là.
  • Prime Covid, REC, Intéressement : vos élus SNECA ont été les premiers, voire quelquefois les seuls, à formuler TOUTES ces demandes (Cf PV des CSE depuis Avril).

 

Pour le SNECA, ces sujets-là sont maintenant clos.

Au-delà de toute polémique vos élus SNECA continueront à travailler au service de tous les salariés. Là est le rôle premier d’une organisation syndicale.

 

Nous en profitons pour vous souhaiter

une excellente année

2021