Ce fameux droit à l’erreur, dont on parle beaucoup actuellement, aurait vocation à s’appliquer en matière fiscale ou sociale (déclaration de revenus, cotisations fiscales…) mais attention, rien n’est prévu en matière disciplinaire dans les entreprises, et la limite entre erreur et faute est parfois ténue…

exemple ici, même si c’est de la parodie, et pour de faux …

alors en cas de doute, adressez vous aux délégués syndicaux ou Délégués du Personnel Sneca