Journée très intense que ce lundi 16 MARS 2020 à discuter avec les dirigeants nationaux et locaux (dans les CR) du CA, afin qu’ils transposent dans le concret (pour les salariés en contact avec le public, et pour les salariés des sites qui ont aussi du public à la maison) l’affichage médiatique (la santé et la sécurité des salariés sont prioritaires), et sa mise en cohérence avec le service public à rendre (notion floue s’il en est)

Nous avons relevé de très belles initiatives: Salariés (ou leurs proches) à santé fragile renvoyés chez eux avec salaire maintenu – agences rideaux fermés, qui filtrent la demande … faute de masques et de gel HA, consigne d’acheter de l’alcool ménager + Sopalin ou lingettes pour nettoyage systématique (c’est loufoque, mais la sécurité avant tout) – passage 2 fois par jours des équipes de nettoyage – coté sièges, télétravail très diffusé et dispersion  des équipes largement mise en oeuvre.

On ne peut pas tout citer, mais malgré tout bravo à ceux qui ont tenté. Pendant que certains ne pensaient pas à  confiner d’office des salariés ayant été en contact avec des personnes testées positives… Shame on you…

MAIS C’EST CHACUN A SA MAIN… Peut-être en espérant que la conférence du président de la république, ce soir, aurait  enlevé les maux de tête et le choix de la décision… En fait … NON

La position SNECA:

  • Déjà, pour ceux de nos dirigeants qui n’ont pas eu les bonnes idées citées plus haut, ils n’ont qu’à copier, pour une fois qu’on n’est pas puni pour ça, autant y aller…
  • On ne peut pas tout renvoyer sur les managers de proximité, si les décideurs ne décident pas
  • Pour les sièges: on entend encore dans les remontées que nous font nos adhérents qu’on chipote pour un télétravail, qu’on ne donne pas les consignes élémentaires de sécurité… c’est intolérable… Qu’ils se mettent enfin au diapason
  • Pour les agences:
    • l’accueil, ce mardi 17 mars, se limitera aux demandes urgentes et graves, et le rideau (ou le sas) fermé.
    • il est inconcevable qu’un point de vente puisse accueillir de la clientèle sans avoir été équipé des moyens de protection, de désinfection, de signalétique (gestes barrière..). 
    • tous les rendez vous sont à annuler, sauf urgence évidente, l’heure n’est plus à la production commerciale
    • la présence de vigiles peut être requise autant que de besoin, même s’ils seront difficiles à trouver
  • Pour tous, restez en contact avec vos délégués syndicaux et élus SNECA

Nouveau point  en fin de journée