Analyse intéressante de la « copie pour information (cc) de mails », où le souci de transparence n’est pas toujours bien vécu…

l’article est ici