Après plusieurs séances difficiles, le SNECA a réussi à faire avancer certains accords.

Nous sentons une Direction plutôt tournée vers l’apaisement après le résultat du référendum

Réouverture de l’accord ND2.0 pour le nouveau métier de SAP
Depuis plusieurs semaines le Sneca est à la manoeuvre sur le sujet afin que ce nouveau métier soit intégré à l’accord existant. Pour nous la période d’essai pour atteindre la PCE 7 doit être réduite à 6 mois (la DG veut 24 mois) avec avis du manager. Oui les autres métiers de spécialistes sont à 24 mois, mais pour nous le poste de SAP est juste un prolongement du métier de SASB.

Nous avons obtenu que la double spécialisation (ancien spé habitat ou épargne qui devient SAP) soit reconnue par un niveau d’expertise (PCE 7 – PCP 8 par exemple)

Réponses de la DG en septembre sur les points de divergence.

Accord de mobilité « prorogation » (voir l’accord)

L’accord était échu au 30 juin, nous avons obtenu sa prorogation pour 6 mois pour le moment et nous avons bon espoir de pouvoir le pérenniser. Nous avons levé en partie la crainte de la DG, en expliquant notamment que des accords similaires avaient été signés dans d’autres CR depuis le début d’année sans que cela ne pose problème.

Accord dons de jours de repos à un salarié aidant  (voir l’accord)
C’est un nouvel accord dans la CR dans la lignée de celui concernant les dons de jours de repos pour enfants malades. Il va permettre à tous les salariés en CDI ou en CDD de bénéficier de jours de repos pour assister :

– Son conjoint ; son concubin ; son partenaire lié par un pacte civil de solidarité;

– Un enfant dont il assume la charge au sens de l’article L. 512-1 du code de la sécurité sociale;

– Un ascendant, un descendant ou un collatéral jusqu’au quatrième degré de son conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacte civil de solidarité;

– Une personne âgée ou handicapée avec laquelle il réside ou avec laquelle il entretient des liens étroits et stables, à qui il vient en aide de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne. Le nombre de jours maximum de repos est fixé à 120 jours par année civile.

Vos élus Sneca ont en plus obtenu qu’une possibilité de prêt à taux 0% soit étudiée si un salarié se retrouve dans cette situation.

 

Pour plus d’informations sur ces accords

APPELEZ VOS DÉLÉGUÉS SYNDICAUX

Marion BEURDELEY-Florence BOIS-Stéphane BARALE

Olivier CERUTTI-Bruno PICCA-Didier ROUSSEAU