Le ministère du travail a publié ce dimanche 3 mai un protocole national sur le déconfinement afin d’assurer la santé et la sécurité des salariés. Il constitue donc un socle minimum pour les entreprises, et les plans de déconfinement élaborés par les Caisses Régionales et entités de la branche CA ne pourront qu’améliorer ces consignes gouvernementales. (Vous trouverez ici l’avis de 4 spécialistes de la santé au travail)

Un exemple: le protocole gouvernemental parle de 4m2 par salarié… Pour le Sneca, ces 4 m2 ne constituent que la bulle minimum vitale de chacun, mais la recommandation de l’INRS (Institut National de la Recherche et de la Sécurité)  reste bien d’un minimum de 10m2 par salarié, et même 15m2 quand les salariés font un usage actif du téléphone… 

Les plans de déconfinement des CR et entités devront être présentés pour avis aux CSE (Comité Social et Economique), et nos élus SNECA (qui ont reçu hier lundi un dossier complet sur le sujet) auront une grille de lecture basée sur 4 points: association des Organisations Syndicales à l’élaboration du plan local – respect des consignes du gouvernement (le télétravail doit rester la priorité notamment) – plan local qui améliore la protection des salariés – consultation du CSE avec dossier complet et réponses si besoin

  • Vous cochez toutes les cases : Le Sneca pourrait être favorable au plan
  • Vous avez tout faux : la sécurité des salariés n’est pas la priorité les élus se gardent le droit d’actionner si besoin tous les leviers en leur possession : droit d’alerte – information à l’inspecteur du travail et médecin du travail