Pourquoi pour vos élus Sneca le compte n’y est pas et vous appellent à vous mobiliser

– La DG insiste sur son effort considérable concernant la REC, en la passant à 100% sur les 3 mois COVID.

Pour rappel, leur souhait était déjà de ne passer ce taux qu’à 70%, il a déjà fallu notre intervention pour qu’ils acceptent ces 100%.
Pour vos élus pourtant ce 100% c’est juste normal.

On s’explique : à la demande de la DG la totalité ou presque de notre activité a été réorientée sur d’autres priorités que celles habituelles. Il a fallu faire :

Des pauses, des PGE, des appels CASRA, répondre aux mails, au téléphone, ouvrir aux clients qui venaient en présentiel, renforcer certains services des sites comme RH, les crédits….

Bref pour toutes ces activités les salariés ont été au rdv et 100% de ces nouveaux « objectifs » ont été réalisés, les messages de remerciement adressés aux salariés de la DG tout au long de la crise en sont la preuve.

Pourquoi alors est-ce si étonnant ou si extraordinaire de donner 100% de REC sur ces 3 mois?

– L’intéressement oui après négociation début juin le Sneca a obtenu la suppression du plancher des 55 millions de résultat en dessous duquel aucun intéressement n’était versé (par sécurité au cas où le le seuil des 55 Millions n’est pas atteint cette année) et la suppression du plafond des 160% des résultats de l’année N-1 qui pourrait avoir un impact sur l’année N+1.

Mais là aussi il faut expliquer : sur les 90 à 100 millions de résultat annuel (qui sert de base de calcul à l’intéressement) environ 40 millions provient des dividendes versés par CASA. Or, cette année ces dividendes ne seront, a priori, pas versés sur recommandation de la BCE. Mais les 50 ou 60 millions restants sont pour une bonne partie le résultat de vos efforts, de votre travail, de vos ventes, de vos dossiers…

Pourquoi est-ce si exceptionnel de toucher un intéressement en 2021? 

-La fameuse prime versée aux 80 collaborateurs : comme déjà évoqué, ils la méritent mais pourquoi plus que tous les autres et avant les autres ?

La DG nous la justifie en partie en expliquant que ces personnes ont fait des heures supplémentaires, qu’ils ont « réinventé » leur métier…Mais les heures supplémentaires payées c’est la loi, pourquoi une prime ?

Mais surtout tous les autres collègues qui ont pour certains travaillé entre midi et 2, le soir, voire pendant les congés, qui ont réorienté eux aussi leur activité pourquoi n’ont-ils rien eu  ?

Pourquoi à même effort pas la même récompense pour tous ?

– Il ne faut pas non plus oublier cette pression qui depuis le déconfinement est repartie comme avant voire pire qu’auparavant. On a l’impression que rien ne s’est passé, il faut à tout prix revendre le maximum de produits aux clients en oubliant le conseil, traiter toujours plus de dossiers, enchainer les campagnes, bref rattraper un retard dû au coronavirus qui est, nous le savons tous, irrattrapable.

Pourquoi ce que font les salariés, qui est déjà exceptionnel, n’est-il jamais suffisant ?

– Enfin dernier point, la DG nous parle d’une discussion sur une prime de fin d’année, mais nous a déjà fait comprendre qu’elle sera différenciée entre collègues des sites et des réseaux, différenciée selon les métiers etc. . .

Ce n’est pas notre demande.

Nous avons demandé une prime égalitaire de gratification immédiate proratisée au temps de travail, pour récompenser tous les salariés, sites et réseaux, qui ont été au service des clients et de l’entreprise pendant la crise Covid.

Si vous avez des interrogations, contactez vos Délégués Syndicaux Sneca.